Il semblerait que vous venez de United States, mais le site actuel que vous avez sélectionné pour la visite est France. Voulez-vous changer de site ?

Oui, merci. No, je souhaite rester sur le site actuel.

Une solution numérique de Xylem réduit les débordements d’égouts de 935 millions de litres par an

Une installation innovante permet de faire des économies tout en promouvant le développement durable

Le service métropolitain des eaux usées (Metropolitan Sewer District, MSD) de la métropole de Cincinnati dessert plus de 850 000 habitants dans l’Ohio, répartis sur 466 kilomètres carrés. À l’instar d’autres grandes villes, le MSD de Cincinnati gère les réseaux d’eaux pluviales et d’égouts unitaires, dont une partie date d’il y a plus d’un siècle. Ces systèmes ont été conçus pour recueillir les eaux pluviales, ainsi que les eaux usées domestiques et industrielles au sein des mêmes conduites. Qu’il s’agisse d’un défaut de conception, de problèmes d’infiltration ou d’apport en eau, les égouts ont tendance à déborder. Par conséquent, les eaux usées non traitées se déversent dans des cours d’eau locaux ou inondent les rues et les caves.

Chaque année à Cincinnati, les égouts déversent environ 54,5 millions de mètres cubes d’eaux usées dans le fleuve Ohio et ses affluents au sein du bassin urbain de la ville. En 2002, l’Environmental Protection Agency (EPA), l’organisme américain chargé de la protection de l’environnement, a adopté une ordonnance administrative avec le MSD, qui rend obligatoires l’élimination des débordements d’eaux usées et la réduction significative du déversement des égouts unitaires dans les cours d’eau récepteurs. Des ingénieurs ont estimé le coût de l’opération à 3,1 millions de dollars en se basant sur des investissements tels que la construction d’un tunnel profond, une dépense en capital qui ne saurait être supportée par les clients de la MSD.

Pour relever le défi, la MSD a conclu un partenariat avec Xylem afin d’optimiser la performance des installations existantes en utilisant des solutions numériques perfectionnées à cette fin. Ensemble, les partenaires ont travaillé à mettre en place la solution d’optimisation des réseaux d’eaux usées de Xylem, qui associe des capteurs et des données météorologiques pour créer un système d’aide à la décision en temps réel (DSS). Cette plateforme offre un contrôle optimisé et automatisé des installations existantes, qui permet de réduire les débordements d’eaux usées, d’améliorer le stockage et de multiplier les opérations de traitement en stations d’épuration par temps pluvieux.

Ce projet a été couronné de succès. Une fois que la MSD a mis en place son programme de contrôle coordonné en temps réel, le volume des débordements a été réduit de 935 millions de litres par an (en se basant sur les précipitations de 2015), soit une réduction de 45 % des débordements par rapport à la configuration d’origine. De plus, l’optimisation opérationnelle du projet a permis d’augmenter l’utilisation des stations de traitement de plus de 100 %, ce qui est dû à une utilisation plus efficace des installations existantes. 

La MSD continue à étendre sa solution d’optimisation des réseaux d’eaux usées à l’ensemble du système, ce qui permet au contribuable de faire des économies, tout en préservant le bassin local pour rendre la ville plus durable.

En savoir plus sur les solutions numériques proposées par Xylem aux exploitants des réseaux de l’eau (lien en anglais).

Découvrez comment Xylem aide ses clients à promouvoir le développement durable au sein de la collectivité (lien en anglais).

Demander des informations