Un inventeur d’installations sanitaires remporte le Stockholm Water Prize

Un inventeur d’installations sanitaires remporte le Stockholm Water Prize

Le Stockholm Water Prize 2013 a été attribué à Peter Morgan pour son travail visant à protéger la santé de millions de personnes grâce à des technologies de l’eau et des installations sanitaires plus performantes. Le Stockholm Water Prize est un prix international qui récompense chaque année une personne, une société ou une institution pour ses réalisations remarquables dans le domaine de l’eau. Il a été créé en 1991 par un groupe d’entreprises préoccupées par le développement durable dont Xylem fait partie.

Des millions de personnes à travers le monde utilisent les solutions inventées et perfectionnées par M. Morgan au cours des quarante dernières années pour permettre aux populations d’accéder à des installations sanitaires sûres et à une eau pure.

« Parmi les solutions actuelles permettant de fournir une eau pure et des installations sanitaires, beaucoup sont inabordables, difficiles à mettre en place et hors de portée des plus pauvres, explique le Comité du Stockholm Water Prize dans son exposé des raisons pour l’attribution du prix. Grâce au travail novateur de Peter Morgan pour concevoir des technologies de l’eau et d’assainissement pratiques destinées à ceux qui en ont le plus besoin, d’innombrables communautés bénéficient désormais d’un accès à de l’eau pure, à un environnement plus propre et à une meilleure qualité de vie. »

Après avoir étudié la zoologie, la biologie marine, les poissons et la pêche au Royaume-Uni et au Malawi, M. Morgan s’est installé au Zimbabwe il y a un peu plus de quarante ans. Il explique que son vif intérêt pour l’assainissement et l’approvisionnement en eau est né de sa rencontre avec l’ancien ministre de la santé du Zimbabwe, le Dr Dyson Blair.

« Le Dr Blair, ministre, chercheur et médecin à la retraite, m’avait convaincu que de nouvelles recherches étaient nécessaires dans le domaine de l’assainissement et des ressources en eau, notamment pour les zones rurales. C’est à ce moment-là que mon travail a commencé », raconte-t-il.

Aujourd’hui, plus de 780 millions de personnes n’ont pas accès à de l’eau potable et 2,5 milliards d’individus vivent sans système d’assainissement adéquat. Les maladies dues au manque d’eau potable, d’installations sanitaires et d’éducation en matière d’hygiène tuent plus de 5 000 personnes chaque jour.

« Bien que l’eau soit essentielle à la vie, elle est inégalement répartie entre les peuples, poursuit M. Morgan. Certains en gaspillent d’énormes quantités tandis que d’autres la cherchent et la transportent sur des kilomètres. Pendant ce temps, les ressources en eau s’épuisent et les sols s’appauvrissent dans de nombreuses parties du globe. »

« Il faut trouver des moyens pratiques et économiques de conserver l’eau et de l’apporter à ceux qui en ont peu. C’est là que l’assainissement intervient : il s’agit de réduire la consommation d’eau dans les toilettes et de chercher à recycler les précieux nutriments contenus dans nos excréments. »

M. Morgan a créé une large gamme de technologies d’assainissement et de distribution d’eau simples, astucieuses et bon marché. Plusieurs de ses inventions les plus importantes, notamment les pompes Bush de type B et les installations sanitaires améliorées à fosse ventilée Blair (Blair VIP), ont été adoptées comme norme nationale par le gouvernement du Zimbabwe.

« Même si c’est un honneur et un privilège de recevoir ce prix extrêmement prestigieux, je veux rappeler que d’autres personnes font d’énormes progrès dans ce domaine, ajoute-t-il. Toutefois, si cela permet de faire connaître notre pays, l’Afrique et nos actions pour tenter d’améliorer la situation, cela me suffit. »

À propos du Stockholm Water Prize
Xylem est l’une des sociétés à l’origine du Stockholm Water Prize, un prix fondé par un groupe d’entreprises leaders de l’industrie, unies par le même souci de promouvoir le développement durable dans le secteur de l’eau. Depuis sa création en 1991, le prix est remis chaque année par le Stockholm International Water Institute (SIWI) et récompense des réalisations remarquables dans le domaine de l’eau. Le lauréat du Stockholm Water Prize reçoit 150 000 $ ainsi qu’une sculpture en cristal créée par Orrefors.

by Isabelle Kliger