Park City, en Utah, réduit ses pertes d’eau de 10 % grâce à la détection des fuites et à la surveillance de la pression

Park City, Utah

États-Unis

park-city-utah.jpg

Bien avant que Park City, en Utah, ne devienne une station de montagne de classe mondiale et n’accueille les Jeux olympiques d’hiver de 2002, cette ville était célèbre pour ses mines d’argent. Fondée par des prospecteurs à la fin des années 1800, Park City est restée une ville minière jusque dans les années 1970. Dans les années 1950, les loisirs d’hiver sont arrivés à Park City, ce qui a amené des entreprises de ski dans cette petite ville de 8 000 habitants. À ce jour, avec l’aide du tourisme estival et du festival du film de Sundance, la ville accueille désormais plus de 600 000 visiteurs chaque année.

Park City s’est récemment fixé comme objectif de rendre les opérations municipales sans émission de carbone d’ici 2022. Le département des services publics de la ville s’est mis au travail pour soutenir cet objectif et a également été récompensé pour son approche avant-gardiste de la détection des fuites et de la lutte contre les pertes d’eau.

En se concentrant sur la réduction des pertes d’eau, on peut à la fois réduire l’empreinte énergétique du service public de l’eau et réduire la quantité d’eau utilisée pour desservir la communauté. Cela permet également à la communauté d’économiser de l’argent en évitant de nouvelles sources d’eau plus coûteuses qui pourraient être nécessaires pour répondre à la demande future.

Télécharger l’étude de cas

Défi

Jason Christensen est le directeur des ressources en eau de la ville de Park City, dont le réseau de distribution compte plus de 190 km de conduites. L’âge moyen du réseau est d’environ 40 ans, certaines conduites ayant plus de 60 ans, et dans certaines zones, ces conduites peuvent être recouvertes d’un sol minéral corrosif.

En examinant les données de consommation de SCADA et de Sensus AMI, Jason Christensen s’est rendu compte de l’existence de fuites dans une partie spécifique de son réseau, à l’origine d’une perte de 300 GPM (68 m3/h). Une approche traditionnelle de détection des fuites, qui a trouvé des pertes dans d’autres zones du réseau, n’a pas identifié de fuites dans cette zone.

Park City a fait appel à Xylem pour déployer ses capteurs intelligents et ses solutions de surveillance dans le cadre d’un programme d’évaluation de l’état de la zone suspecte afin de comprendre son réseau et de réduire les eaux non génératrices de revenus. Le projet a consisté à surveiller 6 zones de pression et à signaler les anomalies telles que les fuites et les éclatements, ainsi qu’à identifier les équipements susceptibles de tomber en panne grâce à l’analyse prédictive.

Solution

Des capteurs acoustiques et de surveillance de la pression transitoire ont été installés sur 20 sites. Pendant plus de 5 mois, les capteurs ont été utilisés pour surveiller les fuites et comprendre les pressions et les surpressions opérationnelles dans le réseau, ainsi que leur impact sur l’intégrité structurelle des canalisations.

La surveillance de la détection des fuites LeakViewTM de Xylem utilise des données acoustiques, de pression et de débit intégrées à des analyses avancées pour détecter les fuites et les éclatements sur les tronçons essentiels du réseau. La solution combine les analyses de trois grandes méthodologies de détection des fuites — les transitoires de pression, les hydrophones et les débits — afin d’aider les collectivités à réduire l’eau non génératrice de revenus. Ce processus automatisé, supervisé par des analystes dans un environnement de surveillance 24h/24 et 7j/7, simplifie la visualisation des données et aide les équipes de réparation à prioriser leur intervention.

La surveillance de la pression transitoire SurgeViewTM de Xylem est un moyen non invasif et rentable de surveiller les réseaux d’eau pour détecter la présence de surpressions dommageables. Grâce à sa détection en ligne des transitoires de pression, la solution permet de déterminer la source de ces événements et d’identifier les conduites sous tension qui présentent une forte probabilité de fuite. Cette alerte précoce permet de gérer les variations de pression dommageables et d’atténuer les risques associés à une défaillance prématurée des conduites, prolongeant ainsi la durée de vie effective des infrastructures.

Résultat

Grâce à une précédente étude de détection des fuites, Park City a identifié des fuites qui représentaient une perte d’environ 100 gallons par minute (22 m3/h). En déployant la solution Xylem, la ville a identifié 7 fuites supplémentaires, ce qui porte le total des pertes d’eau non génératrice de revenus identifiées et corrigées à 300 gallons par minute (68 m3/h), représentant une réduction de 10 % de la demande annuelle.

« Nous voyons beaucoup d’avantages à nous concentrer sur ces fuites maintenant et à voir ce que nous pouvons faire pour trouver les fuites qui ne font pas surface. Nous avons réduit nos coûts d’exploitation d’environ 150 000 dollars par an — ce sont des économies réelles qui permettent de payer ce service et ces réparations…de l’argent que nous faisons économiser à la communauté. »

- Jason Christensen, directeur des ressources en eau, Park City

Les fuites découvertes grâce à la solution de Xylem ont coûté à la ville près de 55 000 dollars en réparations, sans compter la valeur de l’eau perdue. Les résultats de la surveillance transitoire ont révélé des pics de pression néfastes générés par une station de pompage qui allait bientôt être mise hors service. Les recommandations futures prévoient un autre cycle de surveillance après la mise hors service de la station de pompage pour s’assurer que les changements ont eu un effet bénéfique.

Pour l’avenir, la ville a désormais une meilleure idée de l’état de son réseau et continuera à le surveiller pour détecter de nouveaux problèmes.

C’est le pouvoir de l’intelligence décisionnelle.

Télécharger l’étude de cas

En savoir plus sur LeakView